Rudy: 71 ans

J'ai toujours été fasciné par le cyclisme, je suis moi-même toujours un cycliste actif. Le Tour des Flandres est ma course cycliste préférée, c'est pourquoi je fais du bénévolat chaque année lors de cette grande journée. Il n'y a rien de plus beau que le Tour des Flandres, j'en profite chaque année. Je soutiens Wout Van Aert, mais mes vrais héros du cyclisme sont Roger De Vlaeminck et Mario De Clercq.

Rita: 69 ans

Rita: 69 ans

J'ai 69 ans et je suis bénévole dans le cyclisme depuis 5 ans. Je suis (avec mon mari Wim) complètement fou de la course. En tant que signaleur, je contribue à chaque saison cycliste en m'assurant que tout se déroule en toute sécurité le long de la route. Ce sont toujours des expériences uniques, quand le peloton passe, j'ai toujours la chair de poule, le Tour des Flandres est ma course cycliste préférée.

 

Lucien De Schepper: 81 ans

Je suis un professionnel expérimenté. Je suis signaleur dans le cyclisme depuis 1958. Et ... croyez-le ou non, le Tour des Flandres a été ma toute première course en tant que bénévole. Tout a commencé quand j'avais sept ans. J'ai transporté le journal «Omloop het volks» dans mon quartier. Dans ce journal, il y avait un reportage tous les jours après les étapes du Tour de France. J'ai toujours lu ces articles avec enthousiasme, c'est ainsi que mon amour pour la course a commencé. Je ne l'oublierai jamais. En attendant, j'ai 63 ans cette annéee signal horaire pendant le Tour des Flandres.

 

Stefanie Van De Velde: 32 ans

Pour moi, cela a commencé dans mon enfance, j'ai aidé ma mère lors de son travail bénévole dans le cyclisme. J'ai acquis ma première expérience lors d'un week-end VTT à Mol, où j'ai pris en charge le ravitaillement des participants. Aujourd'hui, j'aide principalement avec les fournitures lors des tournées, les inscriptions des participants et chaque année je travaille comme steward pendant le Lotto Six Days Flanders-Gand. J'apprécie toujours quand un cycliste accompagne pendant un tour. Je suis moi-même fan de Jonas Rickaert et Thomas De Gendt, le Tour des Flandres est ma course cycliste préférée.

 

Steven Demesmaeker: 39 ans

 

Je suis moi-même employé dans le Centre Tour of Flanders, mais en tant que bénévole dans le cyclisme, je suis un nouveau venu. Je voulais faire partie du bénévolat pendant longtemps, mais dans le passé, je ne savais pas à qui je pouvais m'engager. Mon travail actuel m'a donné l'opportunité et je veux la saisir à deux mains. Nokere koerse sera ma première course en tant que signaleur. Je suis passionné de cyclisme, j'attends avec impatience le moment où la course reprendra.

 

Luc: 67 ans

Je dirige principalement des courses cyclistes depuis la voiture d'équipe. Dans un passé lointain, j'ai couru moi-même, donc je sais parfaitement ce que c'est que de participer à une course cycliste. Cela m'aide dans ma position de directeur sportif. J'organise également de nombreuses courses cyclistes, par exemple j'ai organisé le championnat provincial à Audenarde pour les U23 et Elite sans contrat. Une expérience que je n'oublierai jamais est le championnat du monde pour les malentendants en 1989, à l'époque c'était vraiment quelque chose d'unique, c'était fantastique de faire partie de l'organisation. J'ai été dans l'industrie du cyclisme toute ma vie, son frère était un cycliste professionnel et j'ai moi-même un magasin de vélos. Bien sûr, c'est ma longue vie, je suis née avec elle mourra avec elle.

 

Wim: 70 ans

J'ai été mordu par le virus du cyclisme depuis mon plus jeune âge et je l'ai vécu au premier rang en tant que signaleur depuis douze ans. Que je ne sois pas toujours capable de regarder les matchs moi-même, j'en suis content. C'est particulièrement agréable de pouvoir contribuer, vous êtes un maillon d'une longue chaîne. Mais surtout espérons que nous pourrons revenir rapidement au parcours tel qu'il était, avec tout le monde dans la rue, car c'est le plus amusant de tout cela. Et si je peux souhaiter quelque chose pour cette saison, c'est que Wout Van Aert, mon pilote préféré, sera le premier à franchir la ligne le 4 avril à Audenarde.